"Carnet numérique du bâtiment"

A-BIME a mis au point un concept novateur adapté aux Monuments historiques et au bâti ancien s’inscrivant dans la démarche BIM de transition numérique du bâtiment (TNB)

La synthèse graphique est l’un des moyens les plus pertinents pour permettre aux acteurs des projets de comprendre en un clin d’œil les problématiques. Les représentations 3D des ouvrages valorisent les différentes données du bâti et aident le maître d’ouvrage à évaluer rapidement l’étendue et la localisation des informations dont ils disposent ainsi que la pertinence et l’incidence des projets qui lui sont soumis.

Cette modélisation 3D, "véritable carnet numérique du bâtiment" s'inscrit dans la démarche BIM[1] de transition numérique du bâtiment[2] 

La maquette numérique est créée à partir d'un scan numérique 3D de l’existant ou de plans 2D. Les composants assemblés sont des « objets paramétriques » contenant des informations: géométrie, matériaux, apparence, coût, qualités énergétiques, références d’archives, etc...

Reliée à une base de données, elle est destinée à compiler l’ensemble des ressources documentaires de l'édifice:

- Normes, réglementations

- Archives historiques et administratives

- Etudes techniques

- Mesures et investigations in situ

-...

Les données d’archives et de l’expertise critique permettent d’appréhender les principes d’assemblages, l’évolution d’un élément architectural ou l’étendue des modifications lors de travaux antérieurs.

 

Cette maquette numérique est:

  1. « cumulative » dans le sens où elle fait la synthèse à l’instant « T » de l’ensemble des connaissances d’un édifice et/ou d’une problématique que l’on souhaite focaliser mais elle peut être enrichie ultérieurement et progressivement de données complémentaires: Ce modèle informatisé n’est jamais clos.

  2. des filtres sur mesure sont programmés pour afficher les informations souhaitées

  3. des extractions issues de cette maquette peuvent être ainsi réalisées pour générer automatiquement n'importe quels plans / coupes / élévations du bâtiment sans que leur nombre ne soit limitatif.

 

Elle peut également être exportées dans des logiciels spécifiques pour:

- effectuer divers calculs,

- tester des scénarii d'utilisation ou de restauration des lieux,

- établir des cahiers des charges précis pour son l'exploitation ou sa réhabilitation,

- simuler des projets de restauration et de mise en valeur.

(Ravalement, restitution historique, isolation thermique, étude de structure, chauffage, réseaux électrique et sanitaire…)

Cette synthèse graphique des informations et sa visualisation en 3D est un véritable outil d’aide à la décision pour les différents acteurs du projet.

La maquette peut être visualisée en ligne à l'aide d'un simple navigateur internet: A360[2].

[1]BIM : le BIM (« Building Information Modelling »)

[2]http://www.miqcp.gouv.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=95:bim-et-maquette-numerique-guide-de-recommandations-a-la-maitrise-d-ouvrage&catid=15:ouvrages&Itemid=158&lang=fr

[2] https://a360.autodesk.com/

Du scan 3D de l'édifice à la réalisation de la maquette numérique: